Bascanne Voyage

Du vert, de la roche et de l’air frais avec quelques grands parcs californiens comme Yosemite

Nous voici installés dans la gare routière de Detroit. Dans 5 heures notre bus part pour Toronto puis Ottawa et enfin Montréal. Au total nous passerons 24 heures dans un bus ou dans des gares routières à attendre le suivant. J’en profite donc pour vous donner des nouvelles de la suite du périple américain.

De Mammoth Lakes à Sequoia Park en passant par Yosemite

Cascade à Mammoth Lakes où un arc-en-ciel permanent est visible

Cascade à Mammoth Lakes où un arc-en-ciel permanent est visible

Après les trois semaines dans les déserts de l’Ouest américain, nous avons clôturé la tournée des parcs nationaux par un peu de verdure, d’alpages et de fraicheur. Arrivés à proximité de Yosemite, nous apprenons que le président Obama est en visite dans le parc ! Le ranger nous déconseille d’y aller maintenant et d’attendre 3 jours. Nous passons ainsi 3 jours à Mammoth Lakes. Lors de la préparation de notre parcours, nous avions tout fait pour éviter de s’y arrêter car c’est une région plutôt dédiée au ski. Finalement, nous passons 4 nuits dans l’un des meilleurs campings de notre périple.

Après cette première côte de boeuf au goût fumé nous n'avons pu résister à en faire presque chaque soir !

Après cette première côte de boeuf au goût fumé nous n’avons pu résister à en faire presque chaque soir !

Nous y dégustons nos premières délicieuses côtes de bœuf au feu de bois au bord d’une rivière au milieu de la forêt. C’est aussi l’occasion de prendre son temps dans de courtes ballades ou à la découverte d’un village fantôme, Bodie.

Obama parti, nous quittons presque à regret ce petit coin de paradis 🙁

Yosemite et Sequoia National Park sont d’une telle grandeur que les mots sont difficiles à trouver pour décrire ce que l’on ressent. Lors d’une randonnée d’un peu plus de 3 heures, c’est une succession de points de vue sur des cascades géantes, des monolithes imposants et des cerfs (non volants). Quel changement avec les randonnées au milieu des pierres du désert ! Nous ne croisons pas les mêmes animaux sauvages. La marmotte gambade à côté comme si de rien n’était. Les moustiques viennent nous taquiner à la nuit tombée. Les ours se lèchent les babines en espérant trouver une faille dans les nombreux coffres forts à nourriture à disposition des randonneurs et campeurs.

Yosemite

Sequoia National Park

Pour notre dernière nuit avant le retour à la ville, nous décidons de visiter Monterey au sud de San Francisco sur la côte ouest. Monterey s’avère finalement un petit Cannes français que nous fuyons pour se réfugier dans un campement semi-sauvage en haut d’une montagne surplombant l’océan pacifique. Sous un ciel sans moutons néo-zélandais, nous contemplons un couché de soleil où le disque doré se reflète complètement sur l’océan avant de fusionner à l’horizon. Quelques heures avant, nous nous arrêtions tous les kilomètres le long de la côte menant à Big Sur pour photographier un paysage ciselé par un océan agressif.


Il est maintenant 22h et je suis installé dans le salon de Mylène et Florian qui nous ont accueillis pendant 6 jours à Montréal. Une autre histoire à vous raconter dans un prochain épisode… Demain, nous partons pour New York, dernière étape de notre voyage avant le retour !

3 reflexions sur “Du vert, de la roche et de l’air frais avec quelques grands parcs californiens comme Yosemite

  1. AvatarChedanne Jean-Paul

    Toujours des incitations aux vacances lointaines… Vivement les commentaires « live » de vos périples.
    Normalement l’avion c’est bientôt…
    N’oubliez pas le petit coucou après l’atterrissage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *