Bascanne Voyage

Trajet en bus secouant, pittoresque et épique (vidéo)

La veille de notre départ pour rejoindre Can Tho, nous allons vérifier auprès de l’agence l’heure de départ depuis l’hôtel et s’assurer qu’aucun supplément ne sera demandé pour nous transférer de l’hôtel à la gare routière. La gérante, une petite mamie parlant un français impeccable nous sermonne sur le champ !

Si je n’ai pas dit hier de supplément alors c’est qu’il n’y a pas de supplément, (…) ici vous n’aurez pas de surprise (…) et patati et patata
– La petite mamie

Cela a bien duré une minute à un point tel que nous nous sommes sentis honteux… Pour notre défense, je rappelle que la veille nous nous étions déjà fait avoir par la même agence. La question nous semblait légitime 😉

Le lendemain, personne ne vient nous chercher à l’hôtel. Soit ! Nous nous rappelons les paroles des belges rencontrés 2 jours avant et relativisons. Ce ne sera pas la dernière fois. Nous marchons donc jusqu’à l’agence pour se renseigner. Ils nous ont oubliés 🙂 Je vous rappelle le sermon de la veille : pas de surprise ici…
Prochain départ 12h, 2 heures plus tard.

Conseil transport : être patient quand on s’apprête à emprunter un avion ou bus. Première fois avion : 9 heures d’attente. Première fois bus : 2 heures d’attente.

La navette nous emmène à la station mais plus de bus. On nous fait monter dans un vieux bus (désolé pas de photos, on était trop préoccupé…) en nous désignant une femme qu’il faudra suivre. Le voyage déjà payé, sans ticket, sans garantie d’arriver et confiés à une dame que l’on ne connait pas, nous partons (et prions).

3 heures de route à sauter sur notre siège, sans clim et avec un chauffeur fou du klaxon lancé à pleine vitesse ! Tout en ayant un œil sur sa conduite (mais pas trop car on aurait passer notre temps à s’inquiéter), nous contemplons le paysage. Dans cette mésaventure, c’est notre cadeau de la journée car nous traversons des régions que nous n’aurions pas prises avec une ligne normale (celle pour touriste).

2 jours avant nous nous faisions la remarque que chaque passage de ville en ville est à considérer comme une excursion. Bingo ! Je vous rappelle aussi le sermon de notre petite mamie : pas de surprise avec nous. Je n’ose même pas imaginer quand il y aura une surprise…

3 reflexions sur “Trajet en bus secouant, pittoresque et épique (vidéo)

  1. AvatarPhilippe

    Super début de voyage. Le bus est à prendre avant le repas pour éviter de v……
    Beaux paysages et une culture très différentes de la notre. Profitez bien. Bises. Philippe

  2. lolozerelolozere Auteur de l'article

    On a fait une deuxième experience y a deux jours et de fait, petit déjeuner s’abstenir : plusieurs fois virage coupe en pleine montagne sans visibilité et 2 fois un autre bus en face. On a serré les fesses !

    @lamamie : ne t’inquiète pas, je continuerai de t’écouter 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *