Bascanne Voyage

Mui Né, plage et dunes à l’aube et au crépuscule

Arrivée hier à Mui Ne après une journée de transport en bus. Découverte d’un lieu réservé aux touristes blancs et en particulier russes. Plages ventées encadrées de cocotiers tombant en arc sur la mer et envahie de resorts. Etat des lieux en scooter. A quelques kilomètres de la ville, un paysage désertique sorti tout droit d’un film fantastique nous entoure (Dunes). Des dunes de sable blanc puis presque rouge comme le safran embaument ces collines où règne un silence apaisant. Seul le vent souffle sur le sable. Quelques kilomètres plus en amont, des tombes constituent des centaines de point d’une couleur bleu ciel délavé. Un peu plus loin, les tours « po shanu cham » édifiées au 9ième siècle dans un jardin magnifique. Un couple de jeunes mariés en costume traditionnel se fait photographier ; leur costume rappelle ceux des hindoux en moins colorés (costume de couleur blanche et turban rouge). Ils sont jeunes, émus, touchés par ce moment.

Le lendemain matin, levés en pleine nuit, direction les dunes orangés pour contempler le levée du soleil. La nuit noire nous enveloppe ; Laurent retrouve sans difficulté son chemin dans la nuit. Déjà, les locaux s’agitent, découpent des légumes, s’arrêtent prendre du pain conservé dans leur alimentation depuis le passage des français. Il est cinq heures du matin. Nous avançons sur une étendue de sable sombre ; les formes suaves et pleines de douceur des collines et dômes que nous devinons s’avèrent parfois raides ; nous nous enfonçons dans le sable et dans la nuit. Quelques silhouettes de vacanciers vietnamiens se dessinent au loin en haut des crêtes. Armés de planche de plastique, certains dévalent joyeusement les pistes, pleins d’éclats de rire d’enfants. Laurent s’essaie à cette luge des sables qu’il descend trop lentement, son corps s’enfonçant le sable. Puis le ciel s’éclaircit peu à peu. Autour de nous, les collines de sable prennent une couleur orangée ; au loin, la mer qui chante, et que nous entendons enfin. La voix de l’océan sera bientôt couverte par le bruit des moteurs de motorbike. Alors nous la savourons, en silence, les yeux fermés. Un trentaine de minutes après, le globe solaire, rouge écarlate, apparait et monte rapidement dans le ciel.

Promenade dans ces dunes. De minuscules oiseaux clairs se nichent sur les crêtes. Ils forment une ligne droite, comme pour se laisser caresser par les premiers rayons du soleil.

Oiseaux sur dunes

Au retour, petit déjeuner à côté de notre guest house. Une grand-mère locale, presque une ancêtre, fait son apparition. Elle est tant voutée que son dos fait un angle droit, comme cassée en deux. Se déplaçant lentement, elle va chercher péniblement son bol de soupe de pâtes de riz qu’elle mangera à même le sol, toujours voutée, mais le regard vif.

Mui Né est envahie par les touristes russes. Depuis deux jours, nous n’avons pas croisé une seule autre nationalité. Froids, les hommes sont tous des forces de la nature, costaux, ventrus, se déplaçant parfois avec un sourire carnassier aux lèvres à destination des filles, parlant fort, en territoire conquis. Les femmes sont grandes, élancées, les traits fins, souvent belles, mais le sourire ne semble pas faire partie de leur qualité première.

A côté des russes, des kitesurfers, peu bavards et difficiles d’accès. Fumeurs de marijuana qu’on nous propose dès le premier soir.

8 reflexions sur “Mui Né, plage et dunes à l’aube et au crépuscule

    1. LaurentLaurent

      Je vous conseille d’emprunter l’appareil de Damien à notre retour car il est très pratique ! Après, on fait quelques retouches aussi 😉 Mais chut…

    1. LaurentLaurent

      çà oui, on kiffe, et le café aussi ! Le plus dur est de se faire comprendre pour être sûr que nous n’aurons pas la version Ice 🙂 En tout cas c’est impressionnant le nombre de café dans une rue au Vietnam. C’est bien plus que nos bars PMU. Par contre c’est toujours des hommmes les meilleurs clients… On a pensé à vous prendre des photos spéciales café. En voici 3 :

      Bises et bonne dégustation virtuelle !

  1. AvatarCiçou

    Bon alors moi j’ai bien noté les russes et fumeurs de marijuana!! Alors on apprécie plus la diversité de ce monde?? Ahaahah
    Vous auriez pu prendre des cours de descente de vodka en plus!!

    Blague à part, les photos sont très belles et surtout vous avez l’air épanouis. Bonne route les copinous! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *